Cinéma d’animation adultes

Cinéma d’animation –
Public adultes – hebdomadaire – 12 participants

Durée : 3h hebdomadaires sur l’année

Public : adultes

Nombre de participants : De 6 à 12

Objectif de l’atelier :

L’animation est l’art du mouvement fantastique, du mouvement impossible hors cinéma. Une illusion née de la succession rapide des photographies que l’on pouvait encore observer, il n’y a pas si longtemps, sur la pellicule. Le numérique n’a rien changé au fonctionnement technique de base du cinéma. La caméra tronçonne à toute vitesse le mouvement filmé pour le décomposer en images fixes ; l’animateur, au contraire, compose le mouvement en prenant les images (photos) une par une, se laissant tout le temps nécessaire entre chaque prise de vue pour perfectionner la position des éléments à animer. Ainsi, nul besoin d’être virtuose si l’on s’arme de patience!

S’ouvre alors un champ infini de possibilités, car tout objet, trouvé ou fabriqué, dessin, peinture, corps… tout peut s’animer! C’est la voie royale qui mène au grand carrefour des arts : arts graphiques, chorégraphie, photographie, mise en scène, éclairage, narration, montage, texte, musique et création sonore… Mais l’animation, c’est aussi le pouvoir d’induire l’illusion de la vie dans n’importe quel objet ou matériau, ce qui rapproche cet art de ceux de la marionnette et du théâtre d’objet. Toutes les sensibilités artistiques peuvent donc y trouver leur compte!
__________________________________________

En pratique :

Je propose un parcours pédagogique fondé sur deux axes : d’une part, la découverte et l’apprentissage des possibilités formelles propres à l’animation (ce que cet art permet, en plus de l’inclusion des autres arts) ; et d’autre part, l’accompagnement des élèves dans leur cheminement artistique à travers la réalisation de leurs propres films. Nous découvrirons donc un peu du patrimoine très riche et méconnu du cinéma d’animation, constitué en très grande majorité de court-métrages rares en salles. Leur étude permettra aux élèves d’affiner leur regard, de mieux comprendre certains enjeux de réalisation, ainsi que de nourrir leur imaginaire pour, peut-être, en tirer certaines inspirations. Quelques rapides exercices sous forme d’expérimentation ludique leur fourniront une large palette expressive à mettre à profit dans leurs propres réalisations. Chacun à son rythme, par petits groupes ou en individuel en fonction des envies, les élèves préparent et animent leurs films, et en réalisent la bande sonore s’ils le désirent. Je tiens à rester souple, dans la mesure du possible, quant aux techniques utilisées. Ainsi, il n’est pas exclu d’inclure dans les films un peu de «prises de vues réelles» (filmage), l’essentiel étant de permettre à la créativité de chacun de s’exprimer. Je proposerai d’ailleurs de possibles ouvertures : roman-photo, light painting animé, filmage de marionnettes manipulées en direct, éléments de cinéma expérimental, VJaying, installation vidéo…

Print Friendly