Animer des images – La création d’un geste

conférence animée – Tous publics – 2 h + discussion

Durée : environ 2h
Public : 4 à 77 ans
Nombre de participants : en fonction de la salle (jusqu’à 100)

Luc de Banville enseigne le cinéma d’animation aux ateliers beaux-arts de la ville de Paris, intervient auprès des étudiants de l’université Paris 7 dans le cadre des ateliers cinéma, et anime des ateliers de création de films depuis 20 ans, auprès de tous les publics.
Il réalise et anime des films, et a travaillé dans l’industrie du dessin animé dans les années où celui-ci accomplissait sa
mutation numérique, puis dans l’animation graphique pour la télévision.

C’est à partir de ses cours d’introduction à l’animation auprès de publics non-initiés qu’il a élaboré ce projet de conférences.
Plus qu’un cours magistral d’un spécialiste, il s’agit plutôt d’un éveil généraliste, abordé de façon ludique et pratique.
Cette conférence s’adresse à tous les publics :
enfants, adultes, adolescents, qui sont curieux des méthodes et des techniques de l’image animée, elles leurs permettent de
découvrir des auteurs et de tisser des liens entre les différents pratiques artistiques, d’ouvrir le spectre de la curiosité et de la connaissance.
C’est aussi l’occasion de regarder les images animées dans la perspective de leur mode de production, et de leur histoire.
Illustré d’images et d’extraits de films, mais aussi de manipulation directe, de pratique concrètes et participatives,
émaillées de détours, d’anecdotes, et d’humour, elles durent environ deux heures et sont suivies d’un temps de dialogue et
d’échange autour des sujets abordés.

Animer des images – La création d’un geste

Comment fonctionne notre oeil, d’où provient l’illusion ? et parmi elles, celle du mouvement ?
On parlera de l’immobilité, de la pesanteur et de la loi de la gravité, de l’énergie nécessaire à créer le déséquilibre qui permet le mouvement.
Mais le mouvement ne suffit pas, pour faire de l’animation, il s’agit de composer le geste, en cela qu’il est un mouvement expressif, le reflet d’un état intérieur.
En ce sens, il s’agit d’un art lié profondément aux arts du mouvements, de la danse au Kung-fu, mais aussi à ceux de la musique, dont la rythmique et la mélodie scandent le temps.
Composer dans l’espace (celui du cadre) une ligne temporelle de modifications.

Pensée, imaginée et interprétée, cette ligne est celle qu’il faut franchir pour passer d’un mouvement à un geste.
Comment donner à un simple galet par son mouvement, un caractère,
une émotion ?
Comment exagérer ou suspendre l’intention d’un geste ?
Comment l’alternance d’accélérations, de ralentis et de fixes, le choix des positions clés devient-elle expressive ?
Quels matériaux, et quels outils (caméra et logiciels) utiliser ?
La conférence est illustrée de nombreux exemples pratiques, et un dispositif (caméra éclairage) permet de montrer directement, par manipulation directe, comment s’élabore le geste de l’animateur.
Une conférence qui donne envie de pratiquer à son tour, et qui permet de comprendre les bases de ce jeu, de cette pratique et de cet art.

 

 

Print Friendly